Chapellenie Notre-Dame-de-France

Annonces

Cliquer dans une annonce pour accéder à l'ensemble des annonces en ligne.

alt : annonces.swf

 

Saint-Germain-en-Laye

Plan d'accès à la Chapelle des Franciscaines
(pendant les travaux à Saint-Louis du Port-Marly)
Cliquer ici

 

Neuvaine
à saint Joseph

Prière de saint François de Sales et Litanies de saint Joseph
Cliquer ici

 


Activités
2016 - 2017

Activités 2014-2015

Tract à télécharger


 

Recherche

Feuille Dominicale

Pour recevoir la feuille paroissiale et être tenu au courant des différentes informations et activités, inscrivez-vous à notre liste de diffusion hebdomadaire.
Feuille paroissiale Feuille paroissiale

Feuille paroissiale précédente : consulter la rubrique "Horaires des messes"

 

Ecouter PM

Vous pouvez télécharger certains sermons et conférences donnés à Port-Marly.

 


Nous aider

  Vous pouvez soutenir
  un séminariste français


 

Le petit mot du chapelain

 

Les apparitions de l’ange à Fatima

 

Commençons par préciser la personne des Voyants.

Ils sont trois. Lucie Dos Santos, qui a dix ans. Ses deux cousins Marto, François, neuf ans et Jacinthe qui vient d’avoir sept ans. Ils gardent ensemble leur troupeau.

Les premières Apparitions restent vagues et imprécises. En 1915 les enfants aperçoivent sur la pente du Cabéço une sorte de nuée blanche donnant l’impression d’une silhouette humaine.

Deux fois encore cette manifestation se reproduit et Lucie suppose que c’est déjà l’Ange qui se rend presque visible.

Mais si des visions nouvelles n’étaient pas venues préciser tout cela, sans aucun doute les enfants auraient vite oublié ces vaporeuses images.

PREMIERE APPARITION

Nous sommes au printemps 1916. Les enfants sont au trou du Cabéço. Un ange sous la forme d’un jeune homme – sans ailes – se montre dans une lumière transparente et plus brillante que du cristal.

Arrivé près des pastoureaux, il dit :

« Ne craignez pas, je suis l’Ange de la Paix ; priez avec moi ».

Il s’agenouille à terre et dit :

« Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n’adorent pas, n’espèrent pas et ne vous aiment pas. »

Trois fois, l’Ange répète la prière et les enfants aussi.

Se relevant il dit ensuite :

« Priez ainsi. Les Cœurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos supplications. »

Et la vision céleste disparait.

Au dire de Lucie, les enfants perdirent conscience de leur propre existence. Longtemps ils restèrent dans la position où l’Ange les avait laissés répétant la même prière. Plusieurs jours, cette impression de surnaturel durera.

Et, sans se concerter, les trois pastorinhos se taisent.


( à suivre…)